Le projet pilote de lutte contre le burn-out élargi pour le secteur des soins de santé

Publié le à BRUXELLES (BELGIUM)

Le projet pilote de prévention secondaire du burn-out lancé en 2019 pour les secteurs hospitalier et bancaire a été étendu afin d'offrir un plus grand soutien au secteur des soins de santé, annonce lundi l'Agence fédérale des risques professionnels, Fedris.Selon Fedris, à l'initiative du projet, l'impact de la crise du Covid-19 sur le monde soignant est conséquent et augmente considérablement le risque de burn-out. Le personnel est en effet confronté à des contraintes et risques professionnels spécifiques, ainsi qu'à des facteurs de risques psychosociaux supplémentaires, souligne l'agence. Elle a donc décidé d'élargir le projet pilote burn-out, destiné initialement aux secteurs bancaire et hospitalier. Il est désormais étendu à d'autres secteurs de soins (travailleurs de soins résidentiels pour personnes âgées, pour personnes avec un handicap, ambulanciers, etc.). Concrètement, Fedris propose un trajet d'accompagnement pour les travailleurs qui montrent des signes de burn-out. Il s'agit d'un appui multidisciplinaire. Des séances chez un psychologue sont notamment prévues, ainsi que des approches psychocorporelles si le travailleur le souhaite. Les coûts pour l'employé sont endossés par Fedris. Le projet pilote vise désormais jusqu'à 2.500 travailleurs qui se situent à un stade précoce de burn-out. L'objectif du trajet d'accompagnement est de permettre une prise en charge anticipée de l'épuisement professionnel. Ce projet arrive au bon moment, selon le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a), qui renvoie vers les résultats récents d'une enquête menée par Sciensano et la KULeuven. Celle-ci "a évalué le bien-être psychologique et physique de 3.140 personnes actives dans le secteur de la santé. L'enquête montre l'énorme impact de la crise du Covid-19 sur eux. Près de 40% des répondants indiquent qu'ils ont besoin d'un soutien émotionnel et psychologique professionnel", pointe-t-il. "Avec ce projet d'accompagnement adapté au secteur, nous pouvons proposer aux collaborateurs un accompagnement personnalisé à un stade précoce lorsqu'un burn-out menace. De cette façon, nous pouvons mieux prendre soin de tous ceux qui travaillent dans le domaine de la santé. Maintenant, pendant la crise, mais aussi après." Les demandes doivent être remplies auprès d'un médecin traitant et adressées à la cellule burn-out de Fedris. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info