Le PTB dénonce les inégalités et la précarité devant le Palais de Justice de Namur

Publié le à NAMUR (BELGIUM)

Environ cinquante membres du PTB ont dénoncé les inégalités et la précarité samedi devant le Palais de Justice de Namur. Cette action clôture la campagne "Un hiver solidaire" du parti, lancée le 2 décembre dernier.La manifestation s'est déroulée en statique, comme demandé par les autorités. Elle a duré environ 45 minutes, de 16h00 à 16h45. En plus de discours, les militants ont fait symboliquement du bruit pour plus de justice pendant une minute, tambour à l'appui. "On ne laisse tomber personne", "En temps normal ou de Corona, sans nous le monde ne tourne pas" ou encore "Taxons les millionnaires", pouvait-on lire sur leurs calicots. "La solidarité qui a été exprimée durant la campagne 'Un hiver solidaire' a été magnifique", a souligné la députée wallonne du PTB, Anouk Vandevoorde, présente pour l'occasion. "Mais elle témoigne aussi des inégalités et de la précarité renforcées par la crise sanitaire. Le plus grand mensonge de 2020 aura été de nous faire croire que la pandémie touche tout le monde de la même manière." "Pendant que certains ont perdu des revenus et que les héros du Corona ont travaillé si dur, d'autres se sont fortement enrichis. Quand on voit que les cent européens les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 120 milliards en un an, il y a de quoi se poser des questions", a-t-elle ajouté. En outre, le PTB demande une taxation "plus juste" des grandes fortunes et des multinationales. Il réclame également un salaire horaire minimum de 14 euros et que les revenus sous le seuil de pauvreté soient augmentés. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info