Le roi Philippe s'est rendu à la prison de Huy pour une visite de travail

Publié le à HUY (Belgique)

Le roi Philippe s'est rendu jeudi matin à la prison de Huy pour y effectuer une visite de travail. Arrivé sur le coup de 10h00, le souverain a été accueilli par la direction de l'établissement pénitentiaire, les membres du personnel, le bourgmestre de Huy Eric Dosogne et le gouverneur de la province de Liège Hervé Jamar. Accompagné du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, le roi s'est rendu dans l'un des plus petits établissements pénitentiaires du pays afin de s'informer sur l'impact du coronavirus au sein de la prison et pour soutenir le personnel, les détenus et leurs familles. Le souverain a tout d'abord reçu des informations historiques et générales sur la prison hutoise, construite en 1871. Avant de pouvoir s'entretenir avec des détenus et le personnel, le roi Philippe a visité une cellule vide pouvant accueillir deux personnes. Il a ensuite rencontré trois détenus qui ont pu expliquer à quoi ressemblait leur quotidien et les difficultés qu'ils rencontraient : "Les mesures imposées durant cette période sont strictes et nous avons l'impression de vivre une double peine. Le contact avec nos proches reste problématique dans ces conditions", ont-ils précisé. La vie en prison est fortement affectée par les normes sanitaires. Cela requiert une adaptation et un investissement considérables de la part des gardiens et de l'ensemble du personnel des établissements pénitentiaires. Une soixantaine de personnes sont actuellement détenues à la prison de Huy et aucune visite n'est pour l'instant autorisée : "Il leur reste différents moyens pour communiquer avec leurs proches. Les détenus peuvent s'inscrire sur un planning pour pouvoir avoir un parloir en visioconférence de vingt minutes, deux fois par semaine, et peuvent effectuer des appels téléphoniques", a ajouté un agent pénitentiaire. Le 10 octobre dernier, l'établissement de Huy avait été placé en confinement après la découverte de cas de Covid-19. La prison avait alors été placée en quarantaine durant deux semaines, laissant les prisonniers dans leurs cellules pendant 24 heures. Une situation qui depuis lors s'est stabilisée, permettant aux agents d'organiser des sorties par niveau dans le préau. Le roi Philippe s'est enfin entretenu avec plusieurs membres du personnel de l'établissement pénitentiaire et a quitté les lieux à 11h30, après une heure trente de visite et d'informations. Le ministre de la Justice a quant à lui eu l'occasion de rencontrer certains proches de détenus, venus témoigner de la situation en prison. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info