Le secteur culturel indépendant se fédère et réclame un traitement équitable

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Plusieurs acteurs de la culture non subventionnée en Belgique francophone ont dénoncé mardi un traitement inéquitable comparé à celui de leurs homologues publics en ce qui concerne les aides attribuées au secteur en temps de pandémie de coronavirus. A cette occasion, ils ont annoncé la création de la Fédération de la Culture indépendante (FCI), qui "permettra de discuter, de négocier, de protéger, d'aider et de réfléchir à notre métier"."Depuis le 24 août 2020, notre 'task force' de professionnels du spectacle négocie avec quatre gouvernements pour défendre les réalités et spécificités de notre secteur. Nous nous sommes rassemblés parce que pour nous il n'y avait rien de prévu", explique la Fédération dans un communiqué de presse. "Existe-t-il en Belgique un organe fédérateur se donnant pour objectif le soutien de la culture vivante sous toutes ses formes et quels que soient ses moyens d'expression, lorsque cette culture est indépendante et privée ? " ajoute-t-elle sur son site web. "La réponse étant non, nous avons créé notre Fédération dans le but de palier ce manque". Dans une "non-conférence de presse" tenue au Cirque royal et pastichant celles qui suivent habituellement les Comités de concertation depuis près d'un an, plusieurs comédiens et représentants du monde du spectacle ont présenté ce qu'ils estiment être des discriminations à l'encontre des opérateurs non subsidiés de la culture. "La reprise est encore loin pour notre secteur. Il faut des aides pour survivre et pour la relance parce que sans cash, les entreprises culturelles seraient paralysées", soutient la nouvelle fédération, qui réclame un traitement équitable par rapport au secteur subsidié. A défaut de perspectives, "la solution passe par un plan de relance défini avec les experts-métiers de la culture", conclut-elle. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info