Le secteur de l'événementiel appelle Sophie Wilmès à entamer des discussions

Publié le à BRUXELLES (België)

Le secteur de l'événementiel a invité mercredi la Première ministre Sophie Wilmès (MR) à rencontrer ses représentants pour discuter du soutien à leur secteur, qui a été gravement touché par la crise du coronavirus. À leur grande insatisfaction, cela ne s'est pas produit au cours des 4,5 derniers mois. "Le secteur a le sentiment de ne pas être vu", a déclaré mercredi un porte-parole de l'Alliance Belgian Event Federations, Stijn Snaet. Une rencontre a eu lieu mercredi avec le ministre fédéral des indépendants et des PME, Denis Ducarme. D'autres cabinets et administrations suivront dans les prochains jours. Si ces discussions sont très constructives, selon M. Snaet, le silence de Sophie Wilmès suscite beaucoup de frustration dans le secteur. Le Conseil national de sécurité (CNS) du 27 juillet dernier avait décidé qu'un maximum de 100 personnes seront désormais autorisées lors des événements en salle et 200 personnes lors des événements en plein air. "Étant l'un des secteurs les plus touchés, je pense qu'il serait logique qu'il y ait une consultation avec le secteur", a expliqué M. Snaet, alors que le secteur rassemble quelque 80.000 employés. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info