Le SLFP attend du nouveau gouvernement une véritable revalorisation du secteur public

Publié le à BRUXELLES (BELGIUM)

Le Syndicat libre de la fonction publique (SLFP) attend du nouveau gouvernement et de la nouvelle ministre de la fonction publique, Petra De Sutter, une véritable revalorisation du secteur, annonce-t-il vendredi dans un communiqué. "Nous restons sur nos gardes dans l'attente de ce qui va venir", ajoute le SLFP, reconnaissant tout de même que l'accord est "ambitieux" mais qu'il était temps car "cela avait assez duré!". "Nous sommes en plein milieu d'une crise sanitaire et économique", souligne le président du SLFP, M. Fernandez. "L'avenir sera fait d'un difficile exercice d'équilibre. Les notions de rationalisation, d'harmonisation des pensions et de recrutement aisé et souple de personnel peuvent certes faire sourciller. Il est surprenant que l'accord de gouvernement ne fasse visiblement aucune allusion à vouloir solutionner la question des métiers pénibles. Le SLFP espère en tout cas que le secteur public ne sera pas le dindon de la farce, comme cela a été trop souvent dans le passé", précise-t-il ensuite. Le Syndicat libre de la fonction publique se réjouit tout de même de constater qu'un ton constructif règne dans l'accord de gouvernement et que l'importance du dialogue social y est soulignée. Sous le volet de l'autorité et de la fonction publique de cet accord, le gouvernement met notamment l'accent sur la rationalisation, la simplification et la numérisation. Il précise en outre qu'il prendra les mesures en vue de pourvoir à la mission essentielle de service public des entreprise publiques. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info