Les chauffeurs de taxi en Flandre auront deux ans de plus pour apprendre le néerlandais

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Les chauffeurs de taxi qui ne maîtrisent pas suffisamment le néerlandais disposeront de deux ans supplémentaires pour atteindre le niveau de langue requis, a décidé le gouvernement flamand. Sans la prolongation de la période de transition, 2.600 chauffeurs de taxi, sur 8.300, perdraient leur licence dans les prochains mois, a rapporté mardi la ministre régionale de la Mobilité Lydia Peeters (Open Vld).Depuis le 1er juillet 2020, selon le nouveau décret flamand sur les taxis, les chauffeurs de taxi doivent avoir en poche une licence de chauffeur. L'une des exigences est qu'ils disposent d'une attestation de compétence linguistique. Il s'agit d'une attestation de niveau de langue B1 (note 2.4). Les chauffeurs devaient être en mesure de la présenter au plus tard deux ans après l'obtention de la licence. Le gouvernement flamand a à présent décidé de prolonger cette période de transition de deux ans supplémentaire. Le gouvernement a également décidé d'abaisser le niveau de langue exigé de B1 (note 2.4) à B1 (note 2.2). "Sans aménagement de la réglementation, la carte de conducteur d'environ 2.600 conducteurs, sur un total de 8.300, serait retirée dans les prochains mois", explique le ministre flamand de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info