Les citoyens maintiennent leur confiance envers les politiques

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La crise sanitaire n'a pas remis en cause la confiance de la population envers les politiques, selon une étude réalisée dans 15 pays européens et relayée samedi par l'UCLouvain. "Nous avions démarré un vaste sondage dans 15 pays européens au début du mois de mars, avant que les mesures de confinement ne soient prises. Ce sondage n'avait rien à voir avec la pandémie, il portait sur les préférences des citoyen.nes par rapport aux systèmes politiques", indique l'un des chercheurs, Damien Bol, collaborateur scientifique à l'UCLouvain et professeur au King's College London. Ce sondage a été mené durant tout le mois de mars, 31 jours au cours desquels l'Europe et le monde ont basculé dans une autre réalité. "Ce hasard nous a permis d'étudier un aspect que nous n'aurions jamais pu imaginer, celui de mesurer l'impact des dispositions drastiques prises par les gouvernements respectifs sur l'attitude politique des citoyen.nes", souligne le chercheur. Résultat? Les scientifiques ont constaté que la population plébiscite le pouvoir en place. Si des élections avaient été organisées juste après la prise de décisions liées au confinement, le parti au pouvoir (ou celui du/de la premier(e) ministre) aurait gagné 5% de votants supplémentaires. "Nous avons également constaté que les personnes sondées avaient davantage confiance en leur gouvernement après le confinement qu'avant et qu'elles étaient davantage satisfaites du mode de 'fonctionnement' de leur démocratie dans leur pays. Et ce, quel que soit le pays et la manière dont les mesures ont été mises en place". Visiblement, les personnes sondées ont bien compris qu'il s'agissait d'un problème majeur de santé publique, nécessitant une politique drastique et que, malgré les désagréments, la privation de liberté, les retombées économiques, les personnes apprécient la politique de leur gouvernement, ressort-il des conclusions. Plus étonnant, malgré des politiques différentes, les réactions sont semblables dans les 15 pays sondés. "Alors que l'Angleterre ou les Pays-Bas ont tardé à prendre des mesures de confinement, la tendance est similaire: la population approuve et soutient les décisions adoptées par les divers gouvernements", pointe le chercheur de UCLouvain. "La population en a probablement conclu que, en cas de crise majeure, les politiques agissent pour le bien public et non en faveur des élites économiques comme certain(e)s peuvent parfois le penser", conclut Damien Bol. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info