Les enseignants disposeront aussi de quatre mois pour user de leur congé de paternité

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé à l'unanimité mardi un projet de décret modifiant certaines dispositions en matière de congés pour les enseignants.Le texte, qui devrait être approuvé en janvier en séance plénière, vise à harmoniser les règles d'application en Fédération avec les normes fédérales en la matière. Ainsi, les enseignants ne devront à l'avenir plus prendre leurs dix jours de congé de naissance (ou d'adoption) dans les 20 jours calendrier qui précèdent ou qui suivent la naissance comme c'est le cas actuellement, mais dans les 4 mois qui suivent la naissance, conformément aux dispositions fédérales en la matière. Le projet de décret supprime également la possibilité d'interruption de carrière à 1/4 temps pour s'occuper d'un membre de sa famille gravement malade. Il étend enfin au cohabitant ou coparent le congé de circonstance accordé en cas de décès de la mère d'un enfant. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.