Les Etats-Unis procèdent à une cinquième exécution fédérale en deux mois

Publié le à WASHINGTON (USA)

Pour la cinquième fois en deux mois, les Etats-Unis ont exécuté vendredi un homme condamné à la peine capitale, pour le meurtre d'un enfant.Keith Nelson, 45 ans, a reçu une injection létale dans le pénitencier de Terre-Haute, ont annoncé ses avocats. Il avait été condamné en 2003 à la peine de mort pour avoir enlevé une petite fille âgée de dix ans qui faisait du roller devant sa maison dans l'Etat du Kansas. Il l'avait violée puis étranglée avant d'abandonner son corps dans l'Etat voisin du Missouri. Aux Etats-Unis, les crimes sont généralement jugés par les tribunaux des Etats, mais la justice fédérale est saisie des cas les plus graves, ou comme ici, commis entre plusieurs juridictions. Elle prononce rarement des peines de mort et exécute encore plus rarement les condamnés. De 1988 à 2003, seuls trois condamnés ont été exécutés au niveau fédéral, puis aucun pendant 17 ans. Mais le gouvernement du président républicain Donald Trump, un fervent partisan de la peine de mort qui espère décrocher un second mandat le 3 novembre avec un discours de fermeté, a décidé il y a un an de renouer avec les exécutions fédérales. Après différents rebondissements juridiques, il y est parvenu en juillet et, avec M. Nelson, a depuis procédé à cinq exécutions, dont un Amérindien mercredi malgré l'opposition de la Nation Navajo. La peine de mort est en déclin aux Etats-Unis, où une poignée d'Etats seulement, notamment dans le Sud, y ont encore recours. Vingt-deux exécutions ont eu lieu en 2019 et douze depuis le début de l'année 2020. Selon les sondages, le soutien à la peine de mort a reculé dans la population américaine mais reste fort chez les électeurs républicains. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info