Les États-Unis se retirent officiellement du traité "Ciel ouvert"

Publié le à WASHINGTON (België)

Les États-Unis se sont officiellement retirés du traité "Ciel ouvert" (ou "Open Skies") dimanche. Le pays avait déjà annoncé il y a six mois son retrait de l'accord international, conçu pour renforcer la confiance mutuelle en permettant aux signataires d'obtenir des informations sur les activités de leurs partenaires. Le traité est entré en vigueur en 1992, peu après la fin de la guerre froide. Il permet à ses 34 pays signataires, dont la Russie, de survoler les territoires des pays membres afin d'y réaliser des images photographiques et radar. L'intention est de renforcer la transparence et la confiance. La Belgique a également ratifié le traité et considère ce pacte comme une pierre angulaire de l'architecture de sécurité européenne. Les États-Unis ont annoncé le 22 mai qu'ils se retiraient de l'accord en raison de la non-application du traité par la Russie, ce que le pays dément, et parce que les progrès technologiques limiteraient de plus en plus sa valeur ajoutée. La Russie continue quant à elle à adhérer au traité. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a demandé début du mois aux membres de l'Otan de ne plus partager les informations recueillies lors des vols d'observation avec les États-Unis. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info