Les Etats-Unis suspendent les vols privés vers Cuba

Publié le à WASHINGTON (USA)

Le chef de la diplomatie américaine a annoncé jeudi la suspension des vols affrétés privés vers Cuba afin de "couper les ressources économiques" et lutter contre "les abus" du gouvernement cubain."Aujourd'hui j'ai demandé au Ministère des transports de suspendre les vols affrétés privés entre les Etats-Unis et Cuba. Le régime castriste se sert du tourisme et des fonds issus du tourisme pour financer ses abus et son interférence au Venezuela", a tweeté le secrétaire d'Etat Mike Pompeo. "Les dictateurs ne peuvent être autorisés à profiter du tourisme américain", a-t-il ajouté. M. Pompeo a notamment reproché à Cuba de continuer "à emprisonner des journalistes et des militants pour la démocratie" et "de réprimer la liberté de religion". "Notre administration va continuer à cibler et couper les revenus gagnés par le gouvernement cubain grâce à la redevance d'atterrissage, les séjours dans les hôtels détenus par le régime et d'autres revenus liés au tourisme", a-t-il assuré dans un communiqué. Les vols affrétés publics vers la Havane et les vols affrétés privés en lien avec des urgences médicales ou des missions de secours ne seront pas concernés par cette suspension. Cette annonce intervient une semaine après que Mike Pompeo a exhorté les pays membres de l'ONU à ne pas soutenir la candidature de Cuba au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies. Les relations entre Washington et La Havane se sont considérablement refroidies depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, après le rapprochement initié par son prédécesseur Barack Obama. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info