Les hôpitaux de Flandre occidentale constatent une stabilisation des patients Covid

Publié le à OSTENDE (BELGIUM)

Plusieurs hôpitaux de Flandre occidentale constatent une stabilisation, qualifiée de prudente, du nombre de patients atteints du Covid-19. Les hôpitaux rappellent toutefois que la situation reste grave. Plusieurs hôpitaux restent confrontés à une situation supérieure au pic de la première vague. A l'AZ Damiaan à Ostende, le nombre de patients atteints du coronavirus s'élève à 40. La pression aux soins intensifs reste intense. Le pic a été atteint le 3 novembre dans cet établissement. A Ypres, la situation s'est stabilisée à l'hôpital Yan Ieperman. "La situation est stable mais reste grave. Nous sommes encore au-dessus de la première vague. C'est un travail de longue haleine", a expliqué le porte-parole de l'hôpital, Pieter-Jan Breyne. A l'hôpital AZ Groening à Courtrai, il n'est pas encore temps d'assouplir les mesures. "Il y a une stabilisation mais on ne peut pas dire que nous en sommes quitte", dit le porte-parole Stefaan Lammertyn. A l'hôpital AZ Zeno (Knokke-Heist et Blankenberge), la pression reste forte aussi sur les soins intensifs. Enfin à l'AZ Delta à Roulers, on constate une légère hausse des patients Covid après une stabilisation. On trouve dans cet hôpital 213 patients Covid dont 35 en soins intensifs. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info