Les licenciements chez Sodexo répartis sur 150 sites, réunion avec la direction le 9/10

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Les 373 emplois menacés chez Sodexo Belgique devraient être répartis sur 150 sites différents, ont appris jeudi les syndicats lors d'une nouvelle réunion avec la direction dans le cadre de la phase 1 de la loi Renault sur les licenciements collectifs. La prochaine entrevue entre les deux parties est prévue le 9 octobre, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire où le réviseur d'entreprise devrait être présent pour évoquer le bilan financier et social de la société. La direction de Sodexo Belgique avait fait part fin août de son intention de réduire ses effectifs de 373 personnes en raison de la diminution des besoins de ses clients (entreprises, administrations, écoles et universités, hôpitaux, maisons de repos) en restauration à la suite de la crise du coronavirus. La procédure Renault avait dès lors été enclenchée. Lors de la réunion de ce jeudi, la direction a expliqué aux syndicats que les 373 licenciements, qu'elle a confirmés, toucheraient 150 sites à travers le pays, sans encore en préciser l'importance en fonction de chaque établissement concerné, explique Patrick Vanderhaeghe, de la CSC Alimentation et Services. Elle a également partagé sa vision d'avenir sur l'emploi au sein de l'entreprise, qui passera par des promotions internes et le perfectionnement des compétences via des formations. Les représentants des travailleurs retrouveront la direction de Sodexo Belgique le 9 octobre lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. "Nous y avons demandé la présence du réviseur d'entreprise pour poser des questions sur le bilan financier et social de la société", complète Eric Crokaert, de la FGTB Horval. D'ici là, aucune action des travailleurs n'est prévue et les syndicats se réservent le droit d'interpeller le conseil d'administration de Sodexo Belgique pour leur demander de suspendre l'octroi de dividendes. Les représentants des travailleurs demandent également une réunion du conseil d'entreprise européen de Sodexo afin de faire un état des lieux plus global de la situation. Ils souhaitent également savoir comment le groupe compte traverser cette période difficile et l'interroger sur les possibilités de solidarité internationale entre les filiales. Les syndicats compte notamment sensibiliser sa direction à la question du dividende. "Il est logique qu'une partie de celui-ci serve à la relance de l'activité et à la sauvegarde de l'entreprise et des emplois", estime ainsi Eric Crockaert. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info