Les médecins du travail également sur les rotules

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Tous comme les médecins généralistes, les médecins du travail disent avoir la plus grande des peines à effectuer les charges liées à la pandémie de coronavirus, affirme lundi Eddie De Block, directeur médicale de Cohezio, un service externe pour la prévention et la protection au travail. Les médecins du travail doivent également remonter le fil des contacts à haut risque et délivrer des certificats de quarantaine."Nous nous noyons dans le travail", interpelle M. De Block. "Cela demande beaucoup de temps et d'énergie pour tenter de tracer tous les contacts, à côté de notre job habituel. La politique en la matière nous met complètement dans le jus." Selon lui, les modifications en matière de politique de testing ne changent pas grand-chose. "Le code pour le deuxième test est donné au même moment que pour le premier, donc même si les gens ne doivent plus en faire qu'un seul, pour nous ça ne changera rien."  M. De Block lance un appel aux autorités: "Où devons-nous placer notre priorité? À nos obligations légales ou au traçage des contacts? Parce que pour l'instant, nous négligeons les premières." (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info