Les ministres compétents "pas surpris" par le rapport de l'OCDE

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Les ministres en charge de l'environnement, du climat ou de la transition écologique aux niveaux fédéral, wallon et bruxellois, ont fait part mercredi lors d'une conférence de presse de leur volonté d'avancer "plus vite et plus loin" pour rencontrer les objectifs de développement durable en 2030. La Belgique n'est actuellement pas sur la bonne voie, d'après un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Seule la ministre flamande du Climat, Zuhal Demir, retenue au parlement flamand, manquait à l'appel.Les ministres Zakkia Khattabi, Céline Tellier et Alain Maron, tous trois issus des rangs écologistes, ont qualifié de "précieuses" les recommandations de l'OCDE pour la suite de leurs travaux et assuré "regarder dans la même direction". "Il n'y a pas de surprise. Les rapports se succèdent et se ressemblent et nous forcent à nous engager dans une dynamique et un dialogue constants", a affirmé la ministre fédérale en charge de l'Environnement et du Climat Zakkia Khattabi. "Le plus grand tabou aujourd'hui reste l'agriculture, mais la nouvelle stratégie de l'Union européenne en matière de produits chimiques donne un cap ambitieux pour une agriculture plus durable". De leur côté, les ministres Alain Maron et Céline Tellier ont mis en avant les efforts déjà déployés en matière notamment de lutte contre la pollution de l'air, la protection de la biodiversité et la qualité de l'eau, des points critiques relevés dans le rapport de l'OCDE. "L'action prend du temps et ne se voit qu'après plusieurs années", a indiqué Mme Tellier. Dans son rapport, l'OCDE pointait notamment la fragmentation des compétences et le manque de coordination entre les gouvernements fédéral et régionaux, un frein, selon l'organisation, à la cohérence des politiques en matière climatique, énergétique, fiscale ou encore de mobilité favorables à l'environnement. "Chaque Région peut et doit agir de son côté, mais il y a des structures de coordination qui aujourd'hui fonctionnent et nous avançons sur des projets communs liés notamment au climat", a assuré M. Maron. "La prochaine décennie sera cruciale tant du point de vue des enjeux climatiques et de biodiversité que de la santé humaine. Nous travaillons à mieux articuler nos travaux et sommes alignés avec la Région bruxelloise et le Fédéral, et j'espère aussi avec la Flandre", a ajouté Mme Tellier. Dans un communiqué commun, signé par les quatre ministres compétents, Zuhal Demir (N-VA) a accueilli favorablement les recommandations de l'OCDE et fait valoir les efforts de la Flandre en matière d'économie circulaire et de lutte contre la sécheresse ou encore la fraude aux engrais. "Le respect des réglementations environnementales, la réduction de la pollution à l'azote et l'amélioration de la qualité de l'air font partie des priorités du gouvernement flamand. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous, mais plaçons l'amélioration du cadre de vie parmi nos priorités", a-t-elle conclu. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info