Les nouvelles mesures bruxelloises, une "douche froide" pour le cinéma Palace

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La fermeture de l'ensemble des lieux culturels bruxellois annoncée samedi par le ministre-président Rudi Vervoort (PS), à l'issue de la réunion de la cellule de crise, font l'effet d'une "douche froide" et suscitent l'incompréhension au cinéma Palace, affirme son directeur général Eric Franssen. Une mesure d'autant plus difficiles à accepter que l'institution se dirige vers une période où elle fait traditionnellement de gros chiffres."Nous nous sommes dépêchés de mettre en oeuvre les nouveaux protocoles communiqués hier par le Comité de concertation et on nous annonce aujourd'hui que nous devons fermer lundi", regrette M. Franssen, qui affirme se situer entre la surprise et l'incompréhension à la suite des restrictions annoncées par le ministre-président Rudi Vervoort. "Bien que très contraignantes, les mesures annoncées hier nous permettaient tout de même de maintenir notre jauge à 30%. Avec cela, nous pouvions vivre et garantir la sécurité des spectateurs, à qui nous avions déjà fait accepter les protocoles mis en place. Les mesures annoncées aujourd'hui font l'effet d'une douche froide", appuie le directeur du cinéma bruxellois. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info