"Les petits bouchons" et Cantillon accueillis le temps d'un soir à Rennes

Publié le à Rennes (Belgique)

Le "off" du Marché à Manger de Rennes invitait Bruxelles ce dimanche soir. Un quatre mains franco-belge a ravi les palais présents dans la cour de l'ancienne maternité de l'Hôtel-Dieu où s'est installé le bistro et micro brasserie "Origines".Après le Marché à manger de Rennes de dimanche midi où six chefs et deux brasseurs ont fait briller la gastronomie bruxelloise, c'était au tour de Thomas Algoet ("Les petits bouchons" à Uccle) et de Jean Van Roy, l'iconique brasseur de Cantillon, de sortir le grand jeu.  Romain Joly, "Origines" accueillait ainsi le Mouscronnois d'origine pour envoyer six assiettes bistronomiques dans une ambiance de "guindaille", revendiquée par les organisateurs. Au menu notamment, un "Vol-au-vent de Coucou de Rennes à 'La vie est belle' de chez Cantillon" ou encore un "Pâté en croûtde cochon de la tête au pied". Quant à l'aspect bibitif, les bières rennaises ont côtoyé les breuvages de Cantillon. Les fûts de Geuze, Vigneronne, et autres Fou'foune ont déversé leurs litres de lambic, très appréciés des Rennais. La préfecture bretonne véhicule, depuis environ cinq ans, une nouvelle identité, avec des nouveaux chefs qui prônent le durable et l'éthique, mettant l'humain au centre des préoccupations. Une quinzaine de cuisiniers et pâtissiers se sont d'ailleurs organisés en collectif baptisé "Nourritures", qui porte ces valeurs. Engagée dans le "bien-manger", Rennes regorge d'idées pour faire valoir sa gastronomie.  En réponse à la venue des Bruxellois ce dimanche, un "match retour" aura lieu à la mi-décembre, assure Vincent Aubrée, directeur de la communication de Destinations Rennes. Si l'endroit n'est pas encore fixé, l'intention est bien réelle d'être présent dans la capitale pour faire découvrir les joyaux culinaires rennais, et "les chefs sont partants", glisse-t-il encore. visit.brussels a été mandaté par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour promouvoir l'image de Bruxelles par le biais de sa scène culinaire. Dans ce cadre, deux villes françaises desservies par des lignes directes en train ont été choisies: Lyon, où des chefs et brasseurs bruxellois se sont rendus au Food street festival durant quatre jours mi-septembre, et Rennes ce dimanche. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info