Les sonneurs de trompe reconnus au patrimoine immatériel de l'Unesco

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'art des sonneurs de trompe a été reconnu au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco jeudi après-midi.L'art musical des sonneurs de trompe est pratiqué en Belgique, ainsi qu'en France, où l'on compte le plus de musiciens, au Luxembourg et en Italie. Il s'agit d'une technique instrumentale liée au chant, à la maîtrise du souffle, au vibrato, à la résonance des lieux et à la convivialité, décrit l'Unesco. "La sonnerie de trompe est un art performatif, ouvert à la créativité musicale et pratiqué lors des moments festifs. Rassemblés par leur fascination commune pour cette musique instrumentale, les sonneurs proviennent de tous les milieux socio-culturels. Cette très grande mixité sociale est l'un des marqueurs de la pratique actuelle de la trompe. L'éducation à la pratique est traditionnellement orale et imitative", selon l'Unesco. L'organisation juge également que "la musique de trompe maintient un vaste répertoire musical vivant et dynamique qui n'a jamais cessé de s'enrichir depuis le dix-septième siècle. Le sentiment d'appartenance et de continuité procède de l'interprétation d'un répertoire commun, en partie hérité de l'histoire et qui favorise le dialogue interculturel et international." (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info