Les trois jours de compétitions touchent à leur fin, entre soulagement et fierté

Publié le à Graz (Autriche)

Plus de 400 jeunes de moins de 25 ans se sont affrontés jusque samedi dans le cadre du Championnat européen des métiers techniques et technologiques qui se déroule à Graz, en Autriche. L'équipe belge des Red Bears s'est dépassée dans l'espoir de décrocher des médailles. Le stress, mais surtout la passion, la concentration et la fierté étaient palpables dans les grands halls des EuroSkills. Les résultats seront annoncés dimanche lors de la cérémonie de clôture.Les concurrents avaient plusieurs défis à relever au cours des trois jours de compétitions. Pour son épreuve en peinture et décoration, Valerie Hauspie devait par exemple poser du papier-peint, peindre une porte en plusieurs couleurs, reproduire sur un mur un dessin de la Tour de l'horloge, symbole de Graz, réussir un défi de rapidité et réaliser un panneau en technique libre. Ces différentes étapes se sont succédées lors de 18 heures de compétition, réparties sur trois jours, a expliqué Eric Cambier, l'expert du métier qui coache Valerie. Les parents de cette dernière, qui ont fait le déplacement depuis Moorslede (Flandre occidentale), l'ont trouvée calme lors de l'étape de reproduction du point de repère de Graz. Pourtant, la pression était grande. "Je suis un peu stressée car quelque chose ne s'est pas passé comme prévu", a reconnu la jeune fille de 19 ans. "J'ai eu deux semaines d'entraînement avec mon expert avant la compétition. Je suis très bien préparée, mais être ici, avec le stress, c'est complètement différent." Valerie a néanmoins déclaré être fière de se trouver aux EuroSkills. "Cela me permet de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir leur vision du métier et d'améliorer mes compétences", a-t-elle cité le sourire aux lèvres. Même engouement du côté d'Aymeric Chaouche, qui concourt sous le drapeau noir-jaune-rouge en art floral. Ce Français, Belge d'adoption, a su très tôt, vers l'âge de 14 ans, qu'il voulait devenir fleuriste. Pour se distinguer lors des compétitions, il faut selon lui faire preuve de dextérité, de rigueur, de courage et de gestion du stress. Ses épreuves étaient au nombre de deux par jour et duraient généralement deux heures, a indiqué son expert, Soren Van Laer. Aymeric a notamment dû créer une couronne de fleurs suspendue inspirée de la décoration d'une maison et un bouquet faisant référence par sa forme, ses couleurs et ses textures à l'architecture d'un bâtiment emblématique de Graz. Le jeune de 23 ans, qui travaille déjà avec son expert à Bruxelles et à Bornem (Anvers), trouve que les EuroSkills permettent de développer les qualités humaines et de gagner en expérience, en maturité... et une éventuelle médaille. "Cette médaille, je l'encadrerai si j'en ai une", a-t-il plaisanté. Dans le hall situé à l'opposé de celui des fleuristes, les couleurs chatoyantes des fleurs laissaient place à un nuage de poussière blanche. Les tailleurs de pierre se sont affairés ici à créer les gabarits d'une pièce, à réaliser gravures et ornementations et à exécuter un gros ouvrage comportant plusieurs difficultés que l'on peut rencontrer lorsque l'on fait des pièces architecturales, a commenté l'expert de Mathéo Ronzullo, Fabien Deghorain. Selon lui, son poulain "se sent très bien, il est bien dans sa tête, il a le moral" et a effectué du très beau travail. "Il sait qu'il a des lacunes parce qu'il n'a que trois ans de pratique du métier - c'est le plus jeune de la compétition -, mais il essaie de les combler en apportant un maximum de précision à son travail. Parfois au détriment de la rapidité, mais il préfère faire les choses correctement et à fond, plutôt que de se presser et de ne pas arriver à un résultat correct", a-t-il poursuivi. Et de conclure que le jeune originaire de Marchin (Liège) a toutes les compétences pour entrer dans le métier. Les épreuves des EuroSkills se sont terminées samedi. En tout, 38 disciplines étaient représentées, dont 17 par l'équipe belge des Red Bears. Les résultats de la compétition seront annoncés dimanche lors de la cérémonie de clôture. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info