Lewis Hamilton ému après son 7e titre de champion du monde: "Au-delà de tous mes rêves"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

En remportant le Grand Prix de Turquie de Formule 1 dimanche, Lewis Hamilton a décroché le septième titre de champion du monde de sa carrière, égalant le record de Michael Schumacher. "Je n'ai pas les mots", a réagi Hamilton, en larmes, après la course. "Je tiens d'abord à remercier toutes les personnes qui travaillent ici et à l'usine car sans eux, je ne suis rien", a déclaré le Britannique. "Mon aventure chez Mercedes a commencé en 2013 et elle est monumentale. Je remercie toutes les personnes qui m'ont soutenu et ma famille évidemment." Avec un 7e titre de champion du monde, le 4e consécutif, Hamilton rentre encore un peu plus dans la légende de l'épreuve reine du sport automobile en égalant Michael Schumacher. "Quand j'étais enfant, je regardais le Grand Prix et rêvais de gagner un titre de champion. Mais ici, cela vaut au-delà de tous mes rêves. C'est aussi un message que je veux faire passer aux plus jeunes. Ne laissez personne vous dire que vous ne pouvez pas réussir vos rêves. N'abandonnez jamais et croyez en vous." Sixième sur la grille de départ, Hamilton avait pourtant connu un début de week-end difficile sur le circuit d'Istanbul. "Nous étions déçus avec nos qualifications mais nous avons fait de notre mieux. Nous avons énormément appris et c'est ce que nous ne faisons constamment avec cette équipe. Nous avons continué à nous battre et améliorer notre communication. En début de course, c'était difficile avec les pneus et je pensais que cette course allait me filer entre les doigts. Mais j'ai su garder la tête froide." Avec seulement un arrêt au stand, le Britannique a gardé le même train de pneus jusqu'à l'arrivée avec des pneus totalement lisses. "L'adhérence est revenue petit à petit et je savais que je ne devais pas rentrer au stand", a confié Hamilton qui n'a pas suivi l'ordre de son équipe de rentrer au stand alors qu'il restait deux tours. "J'avais déjà perdu un championnat du monde dans la pitlane (en Chine en 2007, ndlr.) et je ne voulais pas revivre. S'il recommençait à pleuvoir, j'aurais fait avec." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info