Liège: 20 jeunes s'initient au métier de policier au travers du projet 'Juniors SECOVA'

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Une vingtaine de jeunes âgés de 15 à 17 ans s'initient au métier de policier sur la zone de police SECOVA (province de Liège), au travers du projet 'Juniors SECOVA'. Tout au long de l'année scolaire, ils suivront différents cours leur permettant de se faire une image fidèle du métier de policier. Une première en province de Liège qui rencontre un succès certain.Au mois de janvier, la zone SECOVA couvrant les communes de Chaudfontaine, de Trooz, d'Esneux, de Sprimont et d'Aywaille annonçait la création des 'Juniors SECOVA', un programme pédagogique à destination des adolescents ayant pour but de leur faire découvrir un maximum de facettes du métier de policier. Un projet qui a suscité un certain engouement auprès du public cible, puisqu'ils sont 20 jeunes de 15 à 17 ans, issus des 5 communes que couvre la zone de police, à participer à l'expérience. Depuis début septembre, les participants ont vécu trois samedis d'immersion dans l'univers de la police. "Après ces 3 premières séances, les juniors ont pu découvrir l'organisation policière de notre pays. Ils ont également reçu des notions de self défense, de drill et nous avons pu leur faire découvrir le parcours d'une victime ou d'un suspect au sein du commissariat", indique Vincent Braye, Chef de corps de la zone de police SECOVA. "Ce projet a également pour but de rapprocher les jeunes de la police, de mieux connaître la zone SECOVA ainsi que ses partenaires, et pourquoi pas, susciter des vocations", poursuit-il. Les 'Juniors SECOVA' devraient également avoir l'occasion de participer à des cérémonies officielles. "Chaque jeune a reçu une tenue avec le logo des "Juniors SECOVA" permettant une visibilité et un engagement lors de certaines manifestations comme les commémorations du 11 novembre. Ce projet vise en effet aussi à rappeler les valeurs de respect, d'entraide et de devoir de la mémoire", indique Vincent Braye. "Ce n'est qu'un début, mais ce projet s'annonce riche en échange et en découvertes! Le programme leur réserve encore de belles rencontres comme celle avec le médecin légiste, la cellule disparition, les cyber-enquêteurs, l'appui aérien ou le laboratoire de la Police judiciaire fédérale", clôture le chef de zone. Un projet fructueux que la zone envisage déjà de réitérer l'an prochain. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info