Ligue des Champions - Au lendemain de l'incident raciste, PSG-Basaksehir s'est terminé par un succès parisien

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La rencontre de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et le club turc de Basaksehir Istanbul, où Nacer Chadli et Boli Bolingo ont débuté le banc, s'est finalement terminée mercredi au Parc des Princes par la large victoire 5-1 des finalistes de la précédente édition. Le match avait été arrêté mardi après 13 minutes de jeu, alors que le score était toujours de 0-0. Les joueurs des deux équipes avaient quitté le terrain à la suite d'une remarque raciste du 4e arbitre le Roumain Sebastian Coltescu à l'adresse du coach adjoint de Basaksehir le Camerounais Pierre-Achille Webo. Il voulait lui voir attribuer un carton rouge pour protestation et l'avait désigné à l'arbitre principal, Ovidiu Hategan, comme "le noir" en roumain ("negru"), provoquant la colère des deux équipes.Le résultat du match n'avait pas réellement d'importance. Le PSG était qualifié pour les huitièmes de finale après la victoire mardi de Leipzig 3-2 aux dépens de Manchester United. Basaksehir était déjà éliminé. Au classement final du groupe H, le PSG termine premier avec 12 points. Leipzig est 2e avec le même nombre de points. Les Parisiens ont gagné le face à face (défaite 2-1 et victoire 1-0) et devancent les Allemands. Manchester United, 3e, avec 9 points est reversé en seizièmes de finale de l'Europa League. Basaksehir, 4e avec 3 points, est éliminé. "Non au racisme", pouvait-on lire mercredi dans l'une des tribunes centrales. Joueurs et arbitres ont marqué leur indignation face au racisme en mettant un genou à terre et pour certains en levant le poing et baissant la tête avant la reprise du jeu. Webo, qui avait reçu un carton rouge mardi, avait vu sa sanction suspendue par l'UEFA dans l'après-midi dans l'attente d'une enquête. Il avait donc pris place sur le banc turc. Le match dirigé par le Néerlandais Danny Makkelie a pris tournure dès la 21e minute quand le magicien Neymar planta un ballon dans la lucarne (1-0). A la 38e, le Brésilien signait un doublé (2-0). Le défenseur parisien Bakker se voyait ensuite refuser un but en raison d'un hors-jeu, mais la phase revue par le VAR offrait un penalty au PSG, pour une faute du gardien Günok sur Neymar. Il permettait à Mbappé d'ouvrir son compteur cette saison, de mettre fin à sept matchs de C1 sans but, et de porter son total à 20 buts en 40 rencontres de Ligue des Champions en carrière (3-0, 42e). Le match à sens unique se poursuivit après la pause. Monté au jeu, De Maria servait Neymar qui signait son triplé de la soirée (4-0, 52e). "Ney" a aligné mercredi ses 4e 5e et 6e buts lors de ses trois derniers matchs en Ligue des Champions. Mehmet Topal, d'une déviation, sauva l'honneur des Stambouliotes (4-1, 57e). Mbappé, sur un nouvel assist de Di Maria, frappait encore cinq minutes plus tard (5-1, 62e). Le compte était bon. La montée au jeu de Chadli à la 89e minute fut purement anecdotique. . (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info