Ligue des champions - Le PSG assomme Leipzig (0-3) et attend Lyon ou le Bayern en finale

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Mardi à l'Estádio da Luz à Lisbonne, le PSG a dominé Leipzig en demi-finale de la Ligue des Champions (0-3). Marquinhos (13e, 0-1), Angel Di Maria (42e, 0-2) Juan Bernat (56e, 0-3) ont concrétisé la supériorité des Sangermanois. En finale le 23 août à 21 heures dans ce même stade, le PSG affrontera le vainqueur du duel Lyon-Bayern Munich de ce mercredi à 21 heures au stade Alvalade de Lisbonne. Julian Nagelsmann a reconduit son 3-4-2 1 avec le seul Yussuf Poulsen soutenu par Daniel Olmo et Christopher Nkunku. Quant à Thomas Tuchel, il pouvait à nouveau tabler sur son trio magique avec les retours de blessure de Killian Mbappé et de suspension de Di Maria aux cotés du tonique Neymar. Le trident a directement commencé à piquer la défense allemande. Lancé par Mbappé, Neymar a déployé son pied droit juste devant Peter Gurasci qui a été sauvé par son poteau (6e). Et sur un coup franc côté gauche frappé par Di Maria, Marquinhos s'est démarqué pour placer une tête imparable pour le gardien hongrois (13e, 0-1). Comme Leipzig commettait de nombreuses erreurs en phase d'approche, sa réaction n'a pas été percutante. Par contre, Gulasci est parfaitement sorti pour boucher l'angle devant Mbappé (16e). Il y a bien eu une incursion allemande dans la surface parisienne avec Konrad Laimer. Après avoir piégé Leandro Paredes, le milieu autrichien a centré pour Poulsen dont le tir en un temps a manqué le cadre de justesse (24e). Mais le PSG a directement recommencé à mettre les arrières de Leipzig en difficulté. Sur un coup franc excentré côté droit à 25 mètres, Neymar a pris l'extérieur du poteau (36e). Gulacsi a été moins heureux en manquant une relance que Paredes a récupérée avant de centre à Neymaer, lequel a dévié magistralement d'une madjer pour Di Maria. Au point de penalty, l'Argentin a fait le break (42e, 0-2). A la reprise, Nagelsmann a sorti Olmo et Nkunku pour Patrik Schick et Emil Forsberg (46e) pour donner une assise plus offensive à son équipe, qui a privé le PSG de ballon pendant quelques minutes. Mais suite à une glissade de Mukiele, Di Maria a reçu le ballon côté et s'est empressé de centrer sur la tête de Bernat (56e, 0-3). Le PSG a repris les commandes des opérations et malgré ses nouveaux changements, Leipzig était dans les cordes et attendait le coup de sifflet final, tout heureux que Mbappé, Paredes ou Neymar n'ajoute pas un but à leur déconvenue. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info