Ligue des Nations - L'Espagne met un terme à l'invincibilité de l'Italie et se hisse en finale

Publié le à Milan (Belgique)

L'Espagne est la première finaliste de la deuxième édition de la Ligue des Nations. La 'Roja' s'est imposée 1-2 face à l'Italie, mettant un terme à la série de 37 rencontres sans défaite des 'Azzurri', mercredi, à Milan. Ferran Torres (17e et 45e+2). Lorenzo Pellegrini (83e) avait redonné espoir à l'Italie, qui évoluait à dix depuis le rouge reçu par Leonardo Bonucci (42e).Les deux équipes se retrouvaient après la demi-finale de l'Euro, remportée par l'Italie aux tirs au but. Les champions d'Europe mettaient la pression d'entrée, Federico Chiesa obligeant Unai Simon à se détendre dès la 5e minute pour détourner son tir des 20 mètres. Le gardien contrôlait plus facilement le tir suivant d'Alessandro Bastoni (6e). L'Espagne se montrait dangereuse une première fois par Mikel Oyarzabal, contré au dernier moment par Leonardo Bonucci (13e). Oyarzabal offrait un ballon parfait de la gauche à Ferran Torres, qui reprenait de volée pour l'ouverture du score (17e).  Accueilli par les sifflets de San Siro, son ancien stade, Gianluigi Donnarumma négociait difficilement un tir de Marcos Alonso, le poteau venait à son secours (19e). L'Italie héritait de deux grosses occasions pour égaliser en deux minutes. Côté droit, Federico Bernardeschi repiquait dans l'axe et frappait du gauche, Unai Simon déviait sur son poteau (34e). Une minute plus tard, Lorenzo Insigne, seul devant Simon, ne parvenait pas à cadrer. L'Italie se retrouvait réduite à dix après le deuxième jaune reçu par Leonardo Bonucci, dont le coude heurtait le visage de Sergio Busquets durant un duel aérien (42e). L'Espagne ne tardait pas à profiter de cette supériorité numérique: après un beau mouvement collectif, Oyarzabal servait un nouveau caviar de la gauche à Ferran Torres, qui trompait cette fois Donnarumma de la tête (45e+2). L'Espagne contrôlait la seconde période tout en restant dangereuse en contre. Isolé au second poteau, Oyarzabal ne parvenait pas à cadrer sa tête (63e). Donnarumma sortait ensuite le grand jeu pour repousser une reprise à bout portant de Marcos Alonso (78e). A la 83e, après un corner espagnol, Chiesa partait de son camp, faisait une chevauchée de 50 mètres et servait Lorenzo Pellegrini, qui relançait le suspense. Mais les 'Azzurri' ne parvenaient plus à se montrer dangereux, l'Espagne validant son ticket pour la finale.  Cette défaite met un terme à la longue série d'invincibilité de l'Italie, 37 matchs, un record pour une équipe nationale. La dernière défaite de la 'Nazionale' remontait au 10 septembre 2018 contre le Portugal en Ligue des Nations. L'Espagne affrontera en finale dimanche (20h45), à Milan, le vainqueur de Belgique/France programmé jeudi à Turin. Toujours dimanche, mais à 15h00, l'Italie jouera le match pour la troisième place à Turin contre le perdant de l'autre demi-finale. La première édition de la Ligue des Nations, en 2019, avait été remportée par le Portugal, victorieux 1-0 des Pays-Bas en finale (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info