Ligue des Nations - Menée au score, la France bat l'Espagne 1-2 en finale et succède au Portugal

Publié le à Milan (Italie)

La France a remporté dimanche à Milan la deuxième édition de la Ligue des Nations de football1-2 face à l'Espagne. Mikel Oyarzaba (64e) a ouvert la marque pour la Roja. Mais comme face à la Belgique en demi-finale jeudi, les Bleus ont réussi à retourner la situation en leur faveur. Karim Benzema (66e) et Kylian Mbappé (80e) ont offert le trophée aux champions du monde qui succèdent au Portugal.Luis Enrique a organisé son équipe en 4-3-3 avec Eric García à la place de Pau Torres derrière et Rodri pour Koke dans l'entrejeu. Didier Deschamps a maintenu pour la troisième fois de rang le 3-5-2 déjà mis en place face à la Finlande (2-0) et la Belgique (3-2). Le coach de la France avait lancé cette réforme il y a un an avant de la mettre au placard. L'Espagne, qui entendait imposer son jeu, a mis le ballon dans le camp français afin de pouvoir presser haut. La France a répondu dans l'intensité et a fait remonter son bloc. C'est ainsi que, lancé par Paul Pogba en profondeur à la limite du hors-jeu, Benzema a effacé Unai Simon sorti de son but mais l'attaquant du Real s'est retrouvé trop excentré pour frapper au but et son centre pour Mbappé a été dégagé par la défense espagnole (7e). Par la suite, les Espagnols, grâce leur excellente maîtrise technique, ont multiplié les phases de possession face à des Français peu tranchants. Toutefois, leur gros travail de sape pour étirer le bloc bleu n'a pas marché. A la mi-temps, la Roja ne totalisait que deux envois, un seul cadré. La France, qui n'a pas cédé de terrain, s'est limitée à un tir non cadré. A la reprise, poussée par 4.000 supporters dans les tribunes, la France a essayé de jouer plus haut qu'en première période. En face, l'Espagne restait bien en place et sa grosse présence au milieu lui a permis de glaner beaucoup de ballons. Fermé pendant plus d'une heure, le match s'est alors enflammé. Alors que les Bleus faisaient le gros dos, Theo Hernandez a vu son envoi heurter la transversale (64e). Dans la foulée, lancé en profondeur par Busquets, Oyarzabal a gagné son duel avec Dayot Upamecano avant de foudroyer Hugo Lloris d'un tir croisé ras de sol (64e, 1-0). Sur l'engagement, Pogba a lancé Kylian Mbappé, qui a servi dans le rectangle Benzema dont la frappe enroulée ne pouvait qu'être effleurée par Simon (66e, 1-1). La France était partie comme lors de la deuxième mi-temps contre la Belgique. Après un tir au-dessus (68e) et un trop mou (72e), Mbappé, lancé en profondeur par Herrnández, s'est fendu d'un passement de jambes avant de déposer le ballon au fond des filets (80e, 1-2). Avec le consentement du VAR, la France prenait le commandement. Et grâce à deux super arrêts de Lloris sur un tir en première intention d'Oyarzabal (89e) et sur une reprise de volée de Koke (90e+4), elle a succédé au palmarès au Portugal, lauréat chez lui de l'édition inaugurale en 2019. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info