Lutte contre la drogue: De Wever plaide pour une DEA à la belge

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La Ville d'Anvers doit faire face à une guerre entre trafiquants de drogue, violente, mais elle peut s'attaquer uniquement aux symptômes, regrette le bourgmestre, Bart De Wever. Il espère que le prochain accord de gouvernement inclura la création d'une "Drug Enforcement Administration" (DEA) sur le modèle américain, comme il en avait convenu avec le président du PS, Paul Magnette.Des tirs à l'arme à feu ont eu lieu à Deurne, une heure avant que ne commence la deuxième nuit de l'opération de sécurité "Nachtwacht". "Ils s'adaptent, nous nous adapterons aussi", a réagi M. De Wever sur le plateau de télévision des chaînes flamandes. Le bourgmestre a mis en avant les efforts fournis dans sa ville dans la lutte contre le trafic de drogue. "La première année où j'ai été bourgmestre, 4.700 kilos de cocaïne ont été saisis, l'an passé c'était 61.000 kilos", a-t-il souligné. Le "stroomplan" mis en place sous la législature précédente est jugé positivement par les experts mais dispose de trop peu de capacité. La justice doit être en mesure de poursuivre et la législation doit donc être adaptée, plaide-t-il. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info