Milieux d'accueil de la petite enfance: retour à la normale prévu pour le 18 mai en FWB

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit un retour progressif à la normale dans les milieux d'accueil pour la petite enfance (crèches, ...) d'ici au 18 mai prochain, moment où tous les parents seront invités à reprendre le paiement de leur participation financière prévue par le contrat d'accueil de leur enfant. Bien que ces structures d'accueil n'aient jamais été contraintes de fermer leurs portes par le Conseil national de sécurité (CNS), le taux de présence d'enfants depuis la mi-mars y est tombé à quelque 2% à peine suite à la crise sanitaire, beaucoup de parents préférant garder leur enfant à la maison. Le gouvernement de la Fédération avait d'ailleurs décidé le mois dernier de dispenser les parents de payer la participation financière prévue par le contrat d'accueil de leur enfant si celui-ci restait à la maison. La mesure avait entraîné une chute drastique des rentrées pour tous les milieux d'accueil concernés. Pour éviter de nombreuses faillites, le gouvernement avait décidé de mobiliser plusieurs millions d'euros pour compenser ces pertes et venir en aide à ces structures. Le CNS ayant décidé vendredi dernier une reprise progressive du travail dans certaines entreprises dès le 4 mai, les milieux d'accueil devraient logiquement être davantage sollicités à partir de cette date. Pour que cette reprise des activités des milieux d'accueil se fasse dans les meilleures conditions sanitaires possibles, l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) vient de diffuser un guide de recommandations aux opérateurs de ce secteur. Quelque 23.000 masques sont par ailleurs actuellement en cours de distribution et du gel hydroalcoolique devrait leur parvenir ultérieurement. Quant aux modalités financières pour les parents, le régime de dispense de paiement sans justification d'absence de l'enfant sera appliqué jusqu'au 17 mai. Mais à partir du 18 mai, la participation financière des parents pourra à nouveau être réclamée selon les conditions prévues par les contrats d'accueil. Les compensations financières actuellement prévues par la FWB pour les milieux d'accueil seront également interrompues à partir du 18 mai. Le gouvernement a néanmoins chargé l'ONE de mettre une cellule de veille sur pied pour identifier, pendant six mois après la reprise des activités, les besoins individuels des différentes structures afin d'éviter toute faillite dans ce secteur. La Fédération Wallonie-Bruxelles compte quelque 4.000 structures d'accueil de la petite enfance, pour un total de quelque 40.000 places destinées à des enfants de 0 à 2,5 ans. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info