Moins d'un établissement Horeca mobile sur deux réussit le contrôle de l'Afsca

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'Agence pour la sécurité alimentaire (Afsca) constate qu'en moyenne seulement 45% des établissements Horeca mobiles, comme les food trucks, les camions-restaurants ou les stands, sont conformes, rapportent les titres Sudpresse mardi. La principale infraction grave est le manque d'information sur les allergènes aux clients. Sur le millier d'enquêtes effectuées l'an dernier par l'Afsca, seulement 45% des établissements Horeca mobiles sont conformes, un résultat qui plonge de 17% par rapport à 2017. Cette dégradation "s'explique surtout par l'augmentation de la pondération pour les questions liées aux infos aux consommateurs sur les allergènes", assure le ministre des Indépendants, Denis Ducarme (MR). "Il est important que lors du contrôle, il puisse être démontré que les infos requises sont disponibles et peuvent être communiquées". Le taux de conformité atteint 73,8% en Brabant wallon, 31,3% en Hainaut, 36,5% à Bruxelles, 38,5% dans le Luxembourg, 40,7% à Liège et 50% à Namur. En Flandre, il oscille entre 38,5% (Brabant flamand) et 52,8% (Anvers). Les principales infractions graves constatées sont le manque d'information sur les allergènes aux clients (29,9% de cas non conformes); le non-respect de la chaîne du froid (15,6 % de cas non conformes); le manque d'hygiène personnelle et de vêtements adéquats et propres (13,4% de cas non conformes); la décongélation dans des conditions inappropriées (6,9% de cas non conformes); la propreté insuffisante des surfaces en contact avec les denrées (6% de cas non conformes). (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info