Montanier: "Je sais comment ça marche avec les équipes amateurs"

Publié le à LIÈGE (Belgique)

Pour son entrée en Europa League, le Standard reçoit ce jeudi (20 heures) le Bala Town FC. Bien qu'il s'agisse d'un adversaire au statut amateur, le coach n'a toutefois pas l'intention de modifier son onze de base. "Nous voulons participer à la phase de poule et nous avons trois obstacles à franchir. La rencontre est donc extrêmement importante et déterminante. Nous avons la même considération pour tous les adversaires", a assuré Montanier. "Il ne faut pas oublier qu'elle a forcé un exploit en passant le premier tour en déplacement." Par la force des choses, Bala Town ne jouit pas de la même attention que les clubs de Premier League et le matériel dont on dispose est moins vaste. "Les images que nous avons suffisent pour cerner la manière dont l'équipe évolue. Elle a une philosophie de jeu et des principes qu'elle conserve. Un jeu direct sur les attaquants, un vrai jeu vers l'avant et ils ne changeront pas. Ils miseront sur leur engagement et leur dépense d'énergie à 120%. A nous de contrer cet engagement. J'ai entraîné des amateurs et je sais comme cela marche. J'ai joué en Coupe de France contre Nantes avec une équipe où un joueur est arrivé une demi-heure avant le match parce qu'il travaillait. Avec un peu de chance, on jouait les demi-finale." Montanier n'a pas l'intention de faire tourner son noyau. "Je ne donnerai pas de temps de jeu à ceux qui n'ont pas eu beaucoup jusqu'à présent. Je vais aligner l'équipe la plus compétitive possible, les moins performants ne seront pas retenus. Nous ferons attention aux joueurs, qui ont donné jusqu'à présent, et qui risquent d'aller dans le rouge. Nicolas Gavory figurera dans le onze de départ même s'il est suspendu pour le prochain match de championnat contre Courtrai. De toutes façon, ce sont deux matches complètement différents sur le plan tactique." Comme joueur, Montanier a joué deux matches européens avec Caen en octobre 1992. "Ces matches ont une saveur particulière. Avec Caen, nous avons affronté Saragosse avec Andreas Brehme, qui avait été champion du monde avec l'Allemagne deux ans plus tôt. Nous avons été éliminés au retour à cause d'une décision étrange de l'arbitre. Je crois d'ailleurs que c'était un Gallois." Effectivement, il s'agissait de M. Howard King. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info