Ne pas reconstituer le stock de masques était "une erreur"

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Détruire le stock de 22 millions de masques qui avait été constitué pour faire face à la grippe H1N1 était "une bonne décision" mais ne pas le reconstituer immédiatement était "une erreur", a admis Maggie De Block, l'ancienne ministre de la Santé, lors de son audition, vendredi, matin devant la commission spéciale covid de la Chambre."Nous voulions mettre fin à des stocks statiques qui prennent la poussière jusqu'à leur date d'expiration. C'était le cas, notamment, avec les stocks de matériel qui avaient été prévus pour Ebola" sans jamais être utilisés, a expliqué l'ancienne ministre. "J'ai demandé la création d'un stock de rotation décentralisé" afin de résoudre les problèmes de stockage mais c'est un exercice "qui ne peut pas être réalisé du jour au lendemain" et "nous n'avons pas pensé que c'était urgent", a poursuivi la ministre. "J'aurais dû demander qu'on crée un nouveau stock statique et, parallèlement, développer un plan pour un stock de rotation mais le covid s'est installé", a ajouté Maggie De Block. "Nous aurions dû faire autrement, pas uniquement pour les masques mais aussi pour tous les médicaments qui permettent de soigner des gens gravement malades", a-t-elle encore dit. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info