Neuf anciens ministres utilisent des collaborateurs après leur sortie de charge

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Neuf anciens ministres ont recours à des collaborateurs après leur sortie de charge, conformément à un arrêté royal de 2001, ressort-il d'une réponse du Premier ministre, Alexander De Croo, en commission de l'Intérieur de la Chambre aux chefs de groupe PTB et Vlaams Belang, Raoul Hedebouw et Barabra Pas. Un arrêté royal du 19 juillet 2001 accorde aux ministres qui sortent de charge la possibilité de disposer de collaborateurs payés par l'État durant la législature, et en pratique jusqu'à l'installation d'un nouveau gouvernement. Selon les données fournies par M. De Croo, au 26 octobre, l'ex-ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (aujourd'hui commissaire européen), dispose d'1,75 équivalent plein (ETP); l'ex-vice-Premier ministre CD&V, Kris Peeters (aujourd'hui député européen), d'1 ETP; l'ex-ministre de la Santé, Maggie De Block (aujourd'hui cheffe de groupe à la Chambre), de 2 ETP; l'ex-ministre des Indépendants, Denis Ducarme (aujourd'hui député fédéral) de 2 ETP; l'ex-ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin (aujourd'hui député fédéral) d'1,5 ETP; l'ex-ministre de la Justice, Koen Geens (aujourd'hui député fédéral) de 2 ETP; l'ex-ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem (retiré de la politique nationale) d'1,8 ETP; et l'ex-ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (aujourd'hui député fédéral) de 2 ETP. L'ex-Premier ministre Charles Michel cessera quant à lui de faire usage de cette possibilité le 1er novembre. Un crédit annuel de 112.000 euros par an et par ancien ministre est prévu. L'accord de majorité ne met pas fin à ce régime mais le gouvernement veut en parler dans le cadre de ses travaux sur le renouveau politique, a indiqué M. De Croo. Tant le VB que le PTB ont dénoncé un "privilège" et déposé une motion mettant fin à cette pratique. "Comment est-il possible d'encore justifier ce double jackpot?" s'est exclamé M. Hedebouw en faisant remarquer que les députés disposaient, par exemple, déjà de collaborateurs. "Après, vous allez vous étonner que le citoyen soit dégoûté par la politique. On pourrait économiser des millions d'euros". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info