Norvège: le gouvernement de droite a présenté sa démission

Publié le à Oslo (Norvège)

Le gouvernement de centre droit norvégien, défait aux législatives de septembre après huit ans de pouvoir, a formellement présenté sa démission mardi, ouvrant la voie à la formation d'une nouvelle coalition de centre gauche.Au terme de deux mandats successifs jalonnés par la crise (plongeon du baril, migrants, Covid-19), la Première ministre conservatrice Erna Solberg s'est rendue au Palais royal à 13H00 pour présenter la démission de son gouvernement auprès du roi Harald V. "Je recommanderai à Sa Majesté le Roi de se tourner vers le leader du parti travailliste, Jonas Gahr Støre, dans la mesure où il est le Premier ministrable des deux partis qui se sont dits prêts à former un gouvernement", avait dit la Première ministre dans la matinée dans un discours solennel au Parlement, où son équipe venait de présenter son dernier projet de budget. Vainqueurs des législatives du 13 septembre, les travaillistes et le parti du Centre, qui défend principalement les intérêts des territoires, avaient convenu de former un nouveau gouvernement, minoritaire au Parlement, ce qui l'obligera à négocier chaque dossier avec d'autres formations. Peu de choses ont filtré sur le programme politique de cette nouvelle équipe, qui doit être dévoilé mercredi avant la présentation de la composition du gouvernement le lendemain. Une troisième force d'opposition, la Gauche socialiste, avait participé à des discussions préliminaires pour se joindre à cette coalition, qui aurait alors été majoritaire, mais les pourparlers avaient capoté sur la question des activités pétrolières à l'heure de l'urgence climatique et sur la taxation des plus riches. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info