Nucléaire: huit millions de Belges n'ont toujours pas reçu de pastilles d'iode

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Depuis 2018, le nouveau plan de sécurité nucléaire belge a étendu le rayon de distribution des comprimés d'iode - qui permettent de réduire les risques de cancer de la thyroïde en cas d'irradiation - à 100 kilomètres autour des centrales nucléaires, ce qui revient à couvrir l'ensemble de la population. Or, aujourd'hui, 8 millions de Belges n'ont toujours rien reçu, s'inquiète Ecolo."Depuis le début de la campagne en mars 2018, il s'avère que seulement 722.926 boîtes de comprimés d'iode ont été distribuées. Les retraits ont même chuté en 2020, ce qui est compréhensible avec la pandémie. Mais la crise sanitaire n'éclipse pas le risque nucléaire. Il faut pouvoir protéger les 8 millions d'habitants qui n'ont toujours pas de pilule d'iode", souligne jeudi dans un communiqué le député fédéral Ecolo Samuel Cogolati. La prochaine campagne d'information n'est légalement prévue qu'en 2023. Trop tard pour Ecolo qui appelle à relancer la sensibilisation "dès aujourd'hui". "La loi a changé, il faut l'appliquer. Chaque citoyen belge doit savoir qu'il a droit, gratuitement, dans sa pharmacie, à une tablette pour sa famille", ajoute le député écologiste. Ecolo-Groen propose par ailleurs d'actualiser le plan d'urgence nucléaire à la possibilité d'une pandémie simultanée, ce qui compliquerait la tâche des services de secours et des hôpitaux, et, une fois la crise Covid passée, d'organiser un test grandeur nature. "Nous devons tirer les leçons de la gestion des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima. L'évacuation est plus rapide et efficace lorsqu'elle est bien préparée en amont. Un exercice grandeur nature, organisé dans les meilleures conditions, pourrait aider les services de police, les pompiers, et surtout la population en général à mieux prévenir le risque", conclut Samuel Cogolati. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info