Nucléaire iranien - Biden juge qu'il est "trop tôt" pour évoquer un succès des négociations avec l'Iran

Publié le à Washington

Joe Biden a estimé vendredi qu'il était "trop tôt" pour savoir si les discussions indirectes engagées par les États-Unis avec l'Iran allaient permettre de sauver l'accord sur le nucléaire iranien.Le président américain a affirmé que la production d'uranium enrichi à 60%, lancée vendredi par Téhéran dans une nouvelle entorse à ses engagements internationaux, n'aidait "pas du tout" à sortir de l'impasse. "Nous sommes malgré tout satisfaits de voir que l'Iran continue à participer aux discussions" qui se déroulent depuis la semaine dernière à Vienne sur le nucléaire iranien, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre japonais Yoshihide Suga à Washington. "Je pense qu'il est trop tôt pour savoir quel sera le résultat, mais nous continuons à discuter", a-t-il dit. Les États-Unis et l'Iran se parlent de manière indirecte par l'intermédiaire des Européens et des autres signataires de l'accord de 2015 censé empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique. L'ex-président américain Donald Trump a claqué la porte de cet accord et rétabli les sanctions américaines, mais Joe Biden a dit vouloir le rejoindre, à condition que la République islamique renoue elle aussi avec ses engagements nucléaires -- dont elle s'est progressivement affranchie. Le président américain a réaffirmé son objectif, tout en refusant de faire toute autre "concession majeure" pour y parvenir. Les discussions, qui visent à déterminer quelles sanctions Washington doit lever et quelles mesures Téhéran doit prendre pour revenir dans le plein respect de l'accord, ont repris jeudi à Vienne après une pause de quelques jours. La délégation américaine a prévu de rester dans la capitale autrichienne pour poursuivre des négociations, a dit vendredi le département d'État américain. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info