Pakistan: Washington "outré" par l'acquittement de l'accusé du meurtre de Daniel Pearl

Publié le à WASHINGTON (USA)

Les Etats-Unis ont affirmé jeudi être "outrés" par l'acquittement, prononcé par la Cour suprême du Pakistan, de l'extrémiste pakistano-britannique Ahmed Omar Saeed Sheikh soupçonné du meurtre en 2002 du journaliste américain Daniel Pearl."Nous appelons le gouvernement pakistanais à examiner rapidement ses options légales, y compris permettre aux Etats-Unis de poursuivre Sheikh pour le meurtre brutal d'un citoyen et journaliste américain", a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'une conférence de presse. La Cour suprême pakistanaise a acquitté jeudi l'accusé "au bénéfice du doute", selon le jugement consulté par l'AFP. La Maison Blanche s'est dite "outrée par la décision de la Cour" au sujet d'un "meurtre brutal qui avait choqué le monde". "Cette décision d'exonérer et libérer Sheikh et les autres suspects est un affront fait aux victimes du terrorisme partout dans le monde, y compris au Pakistan", a estimé Jen Psaki. Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain The Wall Street Journal, avait disparu le 23 janvier 2002 à Karachi, où il s'apprêtait à rencontrer un chef islamiste. Il enquêtait sur les réseaux islamistes, alors très implantés dans cette ville et susceptibles d'avoir des liens avec Al-Qaïda, le réseau d'Oussama ben Laden, quelques mois après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. A l'issue d'un mois d'incertitude sur son sort, sa mort avait été confirmée par l'envoi au consulat américain de Karachi d'une cassette vidéo le montrant égorgé, puis décapité. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info