Paraguay: l'Assemblée saisie d'une demande de destitution du président Benitez

Publié le à ASUNCION (Paraguay)

La chambre des députés du Paraguay, saisie par l'opposition minoritaire à l'Assemblée, a commencé mercredi à examiner une demande de destitution du président Mario Abdo Benitez pour sa prétendue "mauvaise gestion" de la pandémie de coronavirus.Les partis d'opposition se veulent la caisse de résonance de l'indignation populaire qui reproche à M. Benitez et au vice-président Hugo Velazquez leur gestion de la crise sanitaire sur fond d'allégations de corruption. Il est peu probable que la Chambre des députés, contrôlée par le parti conservateur au pouvoir, engage la procédure formelle de destitution. La résurgence de la pandémie de Covid-19, qui a placé les hôpitaux du Paraguay en surcharge ces dernières semaines, a donné lieu à de violentes manifestations début mars qu ont fait 21 blessés. Les manifestants critiquent également une campagne de vaccination quasi inexistante. Seules 4.000 doses du vaccin Spoutnik V ont été achetées à la Russie et 20.000 doses du vaccins chinois Sinovac ont été données par le Chili voisin pour être destinées au personnel de santé. Le ministre de la Santé a démissionné et M. Benitez a tenté d'apaiser les tensions en effectuant un remaniement ministériel. Quelque 183.000 cas et plus de 3.500 décès ont été répertoriés dans ce pays de 7 millions d'habitants. Depuis Rome, le pape François a exhorté mercredi les Paraguayens à travailler "conjointement pour construire la paix". "Rappelez-vous que la violence est toujours autodestructrice", a-t-il déclaré après son audience générale. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info