Passe d'armes au tribunal autour de l'anniversaire du festival Woodstock

Publié le à NEW YORK (USA)

A quelques mois de la date fatidique, les organisateurs de l'anniversaire du festival de Woodstock se sont retrouvés lundi au tribunal face à leur ancien partenaire financier, à qui ils réclament la restitution des fonds nécessaires à la tenue de l'événement.Woodstock 50, l'organisation en charge du festival cinquantenaire, a assigné Amplifi Live, accusé d'avoir retiré du compte destiné au projet les 18 millions de dollars qu'il y avait investi. Dans des documents versés à la procédure, Amplifi Live, filiale du groupe japonais Dentsu, met en cause les "présentations erronées, l'incompétence et les manquements aux obligations contractuelles" de Michael Lang, principal artisan du festival originel et promoteur du cinquantenaire. Selon le principal partenaire financier de Woodstock 50, tout cela "a rendu impossible la production d'un événement de haute qualité qui garantisse sûreté et sécurité des artistes, des partenaires et des spectateurs". "La société de production (Superfly) s'est désengagée, aucun permis n'a été délivré, les travaux de voirie n'ont pas débuté et il n'y a aucune perspective d'obtenir un financement suffisant", a écrit l'avocat Marc Greenwald, qui représente Amplifi Live. Superfly s'est notamment retiré après avoir conclu que le lieu choisi ne pourrait pas accueillir plus de 65.000 festivaliers, quand 150.000 sont annoncés par Woodstock 50. L'événement doit se tenir du 16 au 18 août à Watkins Glen, dans le nord de l'Etat de New York, à 250 km environ du site d'origine, situé à Bethel, à l'extrême sud-ouest de l'Etat. Le lieu retenu est celui d'un circuit automobile, qui a accueilli le grand prix des Etats-Unis de Formule 1 de 1961 à 1980. En charge du projet pour Woodstock 50, Gregory Peck a assuré lundi devant la Cour suprême de l'Etat de New York, saisie pour ce dossier, avoir reçu des propositions d'autres financiers et sociétés de production. Il a néanmoins expliqué que la transition ne pourrait se faire sans la restitution préalable des 18 millions de dollars au compte du festival. "Personnellement", a-t-il dit à l'audience, "je pense que nous avons autant besoin de Woodstock aujourd'hui qu'il y a 50 ans." Pour le premier Woodstock, du 15 au 18 août 1969, environ un demi-million de personnes avait fait le déplacement pour ce qui reste, un demi-siècle plus tard, comme l'événement culturel le plus marquant de la culture hippie des années 60 et 70. Les organisateurs du festival anniversaire des 50 ans sont parvenus à mettre sur pied une programmation impressionnante, mélangeant volontairement les styles musicaux. Sont notamment annoncés Jay-Z, Dead & Company (membres du Greatful Dead), Miley Cyrus ou The Killers, mais aussi quelques artistes de l'édition originelle, parmi eux le groupe Santana. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.