Philip Mestdagh rassuré par la qualification pour l'Euro 2021: "maintenant on vise un 6/6"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La Belgique a été le premier pays samedi soir à assurer sa place en phase finale du championnat d'Europe de basket féminin de 2021, rejoignant ainsi la France et l'Espagne, directement qualifiés comme pays organisateurs, dans un plateau à seize nations. Philip Mestdagh ne cachait pas qu'il était inquiet en abordant cette fenêtre internationale, mais le sélectionneur national revenait du Portugal avec beaucoup de points de satisfactions en poche. Les Belgian Cats se sont imposées en effet contre le Portugal (49-59) jeudi et face à l'Ukraine (65-87) samedi pour aligner un quatre sur quatre et assurer sa première place dans le groupe G grâce à un succès aussi de la Finlande sur le Portugal (70-62). Les Belges sont ainsi qualifiées pour la troisième fois de suite pour une phase finale d'un championnat d'Europe de quoi satisfaire le coach national. "Je n'étais vraiment pas tranquille en arrivant ici", a confié Philip Mestdagh à l'Agence BELGA dimanche matin. "Il y a la situation sanitaire, des filles qui manquent de rythme parce que leurs matches nationaux sont annulés, la salle n'était pas optimale et deux joueuses du cinq de base (Emma Meesseman et Kyara Linskens, ndlr) étaient absentes. Mais au final, j'étais très content des 25 premières minutes contre les Portugaises et du match contre l'Ukraine. On a vu l'intégration de Billie Massey (20 ans), ce qui est satisfaisant pour un coach. Cela va être notre 5e grand évènement en cinq ans". Après 10 ans d'absence au plus haut niveau de la scène internationale, la Belgique a en effet conquis la médaille de bronze à l'Euro 2017, la 4e place de la Coupe du monde 2018, la 5e place de l'Euro 2019, et la victoire dans son tournoi de qualification olympique à Ostende en février dernier. L'année 2021 s'annonce très chargée pour les Belgian Cats avec le championnat d'Europe du 17 au 27 juin et les jeux Olympiques du 24 juillet au 9 août, sans compter qu'Emma Meesseman et Julie Allemand pourraient disputer encore la WNBA. "Nos programmes étaient déjà prêts suivant les scénarios. Cela ne sera pas évident de gérer la courte période entre l'Euro et les JO", avance encore Philip Mestdagh. "Il faudra penser à la récupération après un pic de forme à l'Euro. Il s'agira ensuite de remonter en intensité pour Tokyo. Mais je fais confiance à mon préparateur physique, Pierre-Yves Kaiser. Pour ce qui est d'Emma et Julie, nous en avons déjà discuté. Nous rediscuterons encore lorsqu'il y aura plus de choses concrètes, notamment pour la WNBA où l'on parle de rejouer dans une bulle. L'objectif au championnat d'Europe sera au minimum le top 6 (pour rejoindre un tournoi de qualifications en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie, ndlr). Mais nous étions déçus par notre 5e place en Serbie l'an dernier. Nous avions le match en main en quarts de finale contre la France, le gagner nous aurait permis de jouer la Grande-Bretagne en demi-finales. C'est une chance que nous avons manquée. Ce serait bien de la saisir si elle repasse l'an prochain." Le prochain objectif reste toujours cependant les deux derniers matches de qualifications pour cet Euro 2021 les 4 et 6 février, dans une bulle aussi, mais pas en Belgique. "Ok, nous sommes déjà qualifiés, mais le but est de réussir un 6/6 pour figurer dans le pot 1 lors du tirage au sort et être tête de série", a conclu Philip Mestdagh. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info