Philippe Gilbert veut retrouver son ancien niveau avant de se fixer des objectifs

Publié le à BRUXELLES (BELGIUM)

Philippe Gilbert (Lotto Soudal) n'est pas encore tout à fait remis de sa blessure subie pendant le dernier Tour de France. Il s'est fracturé la rotule dès la première étape. "C'était une blessure complexe, j'ai dû repartir de zéro et je suis encore un peu incertain de mon état et de mon niveau. J'espère retrouver mon ancien niveau dès que possible".Gilbert, 38 ans, a chuté lors d'une mémorable étape initiale à Nice, le 29 août. Il s'est brisé la rotule, au même endroit que deux ans plus tôt, lorsqu'il avait plongé dans un ravin lors de la 16e étape du Tour entre Carcassonne et Bagnères-de Luchon. Au départ, il a été dit que la fracture n'était pas aussi grave. Le résident monégasque a repris au Tour de Luxembourg. Il a également pris le départ du championnat de Belgique et de l'Eneco Tour, mais là, il a dû abandonner après quelques étapes à cause de trop fortes douleurs. "Et c'était il y a longtemps", a-t-il déclaré lors d'un moment de presse en ligne depuis Javea, en Espagne, où il est en stage avec son équipe. "Cette blessure était beaucoup plus complexe qu'il n'y paraissait au départ. J'ai eu beaucoup de problèmes avec ce genou et cette jambe. J'ai perdu beaucoup de masse musculaire. Il y a longtemps que je n'avais pas eu de blessure aussi grave et j'ai dû repartir de zéro. Pendant ma première semaine d'entraînement, j'ai atteint le niveau de quelqu'un qui venait de commencer à courir. Peu à peu, je m'entraîne sans douleur, mais je n'ai aucune idée de l'endroit où je me trouve au niveau de la condition. Je me suis beaucoup entraîné seul, pas en groupe. Maintenant, je suis ici en stage et aujourd'hui cela s'est bien passé pendant l'entraînement de groupe, mais ce n'est pas une course". "Je ne veux pas encore trop évoquer de grands objectifs", a-t-il déclaré. "Je veux d'abord retrouver mon ancien niveau. Si cela réussit, je veux participer de nouveau aux finales. Et c'est seulement à ce moment-là que je peux planifier de grands objectifs. Attention, je n'ai pas trop de soucis. Mais je veux être prudent. Il me reste deux, trois semaines pour me préparer en vue de la saison. J'en ai vraiment besoin". Gilbert commencera sa saison en France. Il disputera le GP La Marseillaise (31 janvier) et l'Etoile de Bessèges (3 au 7 février). Ensuite, le Tour de la Provence (11 au 14 février) suivra pour préparer le circuit Het Nieuwsblad (27 février). (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info