Pie XII était au courant de la lettre américaine sur l'Holocauste, selon des historiens

Publié le à ROME/HAMBOURG (België)

De nouveaux documents que des historiens de l'Eglise allemands ont déterrés au Vatican montrent, selon eux, que le pape Pie XII avait connaissance d'une importante lettre américaine sur les atrocités de l'Holocauste. C'est ce que rapporte un groupe de chercheurs rassemblés autour de l'historien Hubert Wolf dans le nouveau numéro de l'hebdomadaire allemand Die Zeit.Tout comme d'autres scientifiques internationaux, l'équipe allemande a, depuis le mois de mars, fouillé dans un certain nombre d'archives qui sont restées longtemps enfermées au Vatican. Plus de 60 ans après sa mort, la controverse sur le "pape de guerre" Pie XII persiste. Le pontificat de l'Italien, né en 1876 sous le nom d'Eugenio Pacelli, s'est déroulé de 1939 à 1958. L'actuel pape François a annoncé la décision d'ouvrir ces archives il y a un an, dans l'espoir que cela permette de laver le nom de l'intéressé des accusations selon lesquelles il ne s'est pas opposé à l'Allemagne nazie dans la persécution des Juifs et l'Holocauste. Début mars, les documents conservés dans les Archives Apostoliques ont été rendus accessibles. Les chercheurs se demandent pourquoi Pie XII n'avait pas protesté plus clairement contre la persécution des Juifs. Les historiens allemands de l'Eglise affirment maintenant, dans Die Zeit, qu'en septembre 1942, ses collaborateurs ont remis une lettre au pape de l'envoyé américain au Vatican, Myron Charles Taylor. Ce courrier fait mention du meurtre des Juifs dans l'Allemagne nazie. Si ce courrier était déjà connu, les chercheurs allemands ont cependant démontré que Pie XII l'avait vu. La lettre mentionne, entre autres, la déportation de centaines de milliers de Juifs vers les camps de concentration allemands, les exécutions de masse et les massacres dans l'est de la Pologne. Le président américain Franklin D. Roosevelt voulait, via cette lettre, informer le pontife et le persuader de protester publiquement. "Ce n'est que maintenant qu'il est évident que le pape a eu un aperçu personnel de la lettre", peut-on lire dans l'article "Le pape, il savait et s'est tu" de Die Zeit. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info