Pollution à Zwijndrecht: "Il est faux de dire que l'AFSCA n'a pas eu une démarche proactive"

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Il est faux de dire que l'Agence alimentaire (AFSCA) n'a pas eu une démarche proactive en matière de contrôle de la présence d'acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) à Zwijndrecht, a déclaré le ministre fédéral de l'Agriculture David Clarinval jeudi à la Chambre.Mercredi, l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire faisait l'objet de critiques dans la presse. La députée Groen Barbara Creemers estimait ainsi dans les colonnes du journal De Morgen que l'agence fédérale était "trop laxiste" en matière de normes PFOS. À la suite de l'Agence, David Clarinval a balayé ces critiques jeudi à la Chambre, alors qu'il était interrogé par l'ensemble des partis néerlandophones et le PS.  "Il n'y a pas encore de norme fixée au niveau européen. À défaut de normes, l'AFSCA a défini elle-même des limites", a indiqué le ministre, indiquant que cela n'a été réalisé dans aucun autre pays voisin. "Elle n'a donc pas attendu les informations parues dans la presse pour contrôler." David Clarinval a indiqué que, depuis 2008, 450 échantillons de produits alimentaires avaient été contrôlés en Belgique, tous étant sous la limite définie." "Dès que j'ai appris l'existence de la pollution à Zwijndrecht, j'ai immédiatement écrit à la Commission européenne pour lui signifier qu'il fallait disposer de normes harmonisées en la matière. Un projet pourrait être soumis pour approbation en décembre." David Clarinval a en outre indiqué qu'une nouvelle analyse des œufs, abats comestibles, viande d'élevage et lait, était en cours dans 37 exploitations agricoles situées autour de Zwijndrecht. Les résultats sont attendus à la mi-juillet. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info