Près de 2.700 animaux pris en charge à Bruxelles par la LRBPO en 2019, un record

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Au total, 2.698 animaux ont été pris en charge en 2019 à Bruxelles par l'équipe de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO), un record, a-t-elle annoncé mardi par communiqué. La LRBPO dresse un constat sans appel: la biodiversité bruxelloise est menacée par l'activité humaine, l'urbanisation et le climat. En 2019, 1.717 animaux sauvages indigènes ont été pris en charge, soit une augmentation de 28% (+482 animaux) par rapport à 2018 (1.235). "Comme chaque année, les oiseaux constituent le principal de nos accueils avec 83% contre 17% pour les mammifères", indique la Ligue dans son communiqué. En tout, ce sont 1.414 oiseaux indigènes réceptionnés en 2019, contre 1.235 en 2018. D'année en année, le hérisson maintient sa place en première position. Tandis que la Ligue accueillait 117 individus en 2018, 200 hérissons sont passés par le centre en 2019, soit 41% d'augmentation. Concernant les reptiles et amphibiens indigènes, 6 individus ont été accueillis. En excluant les pigeons domestiques, au nombre de 699 en 2019 (contre 554 l'année précédente), 282 animaux domestiques et exotiques sont passés par les locaux de la LRBPO. "De plus en plus d'animaux arrivent en difficulté chez nous et à terme, la Ligue fera face à un manque de personnel, de moyens et d'espace. La LRBPO continue donc à faire appel à l'aide du grand-public pour aider en matériel ou financièrement le Centre. Elle recherche également en permanence des bénévoles pour l'aider", indique-t-elle. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info