Présidentielle 2020 aux Etats-Unis - La modératrice invite à un "échange respectueux" entre Mike Pence et Kamala Harris

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Susan Page, la modératrice du débat entre les candidats à la vice-présidence des Etats-Unis, Susan Page a ouvert l'évènement diffusé en direct depuis Salt Lake City mercredi soir en invitant à un "échange respectueux" entre la sénatrice démocrate Kamala Harris et le vice-président sortant conservateur Mike Pence. Tous deux se sont montrés courtois, en contraste net avec le premier débat présidentiel entre Joe Biden et Donald Trump. Après un débat houleux et entrecoupé d'attaques virulentes entre les prétendants à la Maison Blanche la semaine passée, la modératrice a tenu à ouvrir ce duel vice-présidentiel en insistant sur le fait que les Américains "méritent une discussion civile". La modératrice a également rappelé les mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire du débat, alors que le président Donald Trump et nombre de son entourage ont été infectés au Covid-19 au cours des jours passés. Les membres du public observaient une distance sociale et portaient un masque buccal. Des parois en plexiglas avaient été installées pour séparer l'actuel vice-président républicain et la sénatrice démocrate, en outre les bureaux où ils ont pris place étaient éloignés de près de quatre mètres. Les candidats ont été invités à se prononcer sur la gestion de la pandémie aux USA lors de la première question qui leur a été adressée par la modératrice, cheffe de l'édition de Washington du quotidien USA Today. Kamala Harris a immédiatement dénoncé la gestion de l'administration Trump, "le plus gros échec" de l'histoire américaine. Néanmoins le débat s'est avéré courtois entre les colistiers, qui ont rarement coupé la parole à leur adversaire et se sont généralement tenus à leur temps de parole. A de rares occasions, la modératrice a dû rappeler à l'ordre les orateurs et leur a octroyé des droits de réponse lorsque sollicités. Le contraste était net par rapport au premier affront entre les candidats Donald Trump et Joe Biden la semaine passée qui avait été critiqué pour avoir été "chaotique". Cette fois, outre à l'écoute, les rivaux se sont même aussi remerciés mutuellement. "Je souhaite vous féliciter, comme je l'ai fait par téléphone, pour votre nomination historique", a lancé M. Pence à la sénatrice de Californie, issue de l'immigration. "Je respecte le fait que Joe Biden a consacré 47 ans de sa vie au service de l'Etat. Je respecte aussi votre carrière dans la fonction publique", a ajouté le vice-président. "Merci", lui a répondu Mme Harris. Moins distingué, le président américain Donald Trump, qui joue sa réelection le 3 novembre, a commenté le débat sur Twitter, estimant que Kamala Harris était une "machine à gaffe", et que son vice-président Mike Pence faisait en revanche du bon travail. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info