Présidentielle américaine 2020 - Les avocats de Leonard Cohen dénoncent l'utilisation de "Hallelujah" par les Républicains

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Les avocats qui gèrent l'héritage musical de Leonard Cohen, décédé en 2016, envisagent une action en justice après que la Convention républicaine a utilisé, jeudi, à deux reprises et sans autorisation, la chanson "Hallelujah". Les représentants du défunt chanteur canadien avaient en effet interdit d'utiliser le répertoire de l'artiste à des fins politiques. Une reprise de Tori Kelly de la chanson de renommée mondiale a été entendue jeudi soir lors du feu d'artifice de clôture après le discours du président Donald Trump. Une deuxième version de ce titre mythique a été interprétée en direct par le ténor américain Christopher Macchio. Les avocats de Leonard Cohen ont exprimé leur indignation face à l'utilisation de la chanson alors qu'ils ont répondu par la négative à une demande préalable des Républicains de pouvoir l'utiliser. "Nous examinons les possibilités de porter cette tentative plutôt brutale de politisation et d'exploitation de la chanson devant les tribunaux", ont-ils déclaré. Les Rolling Stones ont également menacé le président américain de poursuites judiciaires si le locataire de la Maison blanche continuait à utiliser leur musique sans autorisation pendant sa campagne électorale. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info