Primoz Roglic s'impose au sommet de l'Alto de Moncalvillo devant le leader Richard Caparaz

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a levé les bras au sommet de l'Alto de Moncalvillo, théâtre de l'arrivée de la 8e étape du 75e Tour d'Espagne mercredi. Après 164 kilomètres au départ de Logroño, le Slovène a grappillé quelques secondes au leader de la Vuelta, l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), 2e du jour à 13 secondes. L'Irlandais Dan Martin (Israel Start-Up Nation) a terminé 3e à 0:19.C'est avec 157 éléments, après les abandons Tom Dumoulin (fatigue), Kenny Elissonde (gastro-entérite) et Michal Golas (raisons personnelles), que le peloton a débuté l'étape. Après quelques kilomètres, un groupe de sept coureurs s'est formé afin de constituer l'échappée de la journée. Déjà présent aux avant-postes mardi, Stan Dewulf (Lotto Soudal) était accompagné des Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Julien Simon (Total Direct Energie), des Australiens Robert Stannard (Mitchelton-Scott) et Benjamin Dyball (NTT Pro Cycling), du Portugais Rui Costa (UAE Team Emirates) et de l'Espagnol Angel Madrazo (Burgos-BH). Au sommet du Puerto de la Rasa, à 52 km de la ligne, les fuyards comptaient plus de 2:30 d'avance sur le peloton. Mais la formation Movistar a accéléré et l'écart a subitement chuté. Dewulf et Dyball, derniers rescapés du jour, ont été repris à 7,5 km de l'arrivée, au début de l'Alto de Moncalvillo, ascension finale et principale difficulté depuis le départ de la Vuelta à Irun. Déjà à l'attaque mardi, Alejandro Valverde (Movistar) a placé la première banderille, obligeant les équipes Ineos-Grenadiers et Jumbo-Visma à s'employer. Le groupe des favoris s'est encore réduit sous l'impulsion du travail du Canadien Michael Woods (EF Pro Cycling), vainqueur mardi, pour son leader Hugh Carty, 2e du général en début d'étape. Valverde a ensuite été distancé, comme son équipier Marc Soler et l'Autrichien Felix Grossschartner (BORA-hansgrohe). Maillot rouge de leader sur les épaules, Richard Carapaz a attaqué à 2,5 km de la ligne, suivi comme son ombre par Primoz Roglic. Malgré les retours du Russe Aleksandr Vlasov (Astana) et de l'Irlandais Dan Martin, la victoire s'est jouée entre le Slovène et l'Équatorien. Plus puissant que Carapaz, Roglic a distancé Carapaz dans les derniers hectomètres. Au général, Carapaz ne possède plus que 13 secondes d'avance sur le vainqueur du jour, passé de la 4e à la 2e position générale. Dan Martin est 3e à 0:28, Carty 4e à 0:44. Jeudi, le peloton reliera Castrillo del Val à Aguilar de Campoo. Après 157,7 km, la victoire devrait se jouer entre les hommes les plus rapides. En effet, aucune difficulté n'est répertoriée entre les deux villes de la région de Castille-et-León. Jusqu'ici, une seule étape s'est jouée au sprint et l'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) avait pris le dessus sur Jasper Philipsen (UAE Team Emirates). (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info