RDC: libération des humanitaires de IMC kidnappés dans l'est

Publié le à Bukavu

Les trois employés congolais de l'ONG américaine International Medical Corps (IMC) enlevés mardi dans la province du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, ont été libérés, a-t-on appris samedi de sources concordantes.La direction de IMC a annoncé dans un courriel à l'AFP que ses trois agents étaient libres depuis samedi matin.  Leur libération a été confirmée par Jean de Dieu Selemani, administrateur du territoire de Fizi, où avait eu lieu l'enlèvement. Selon lui, cette libération est intervenue vendredi soir. Aucun détail n'a été fourni à ce stade sur les modalités de leur libération, pas plus que sur le profil des ravisseurs. Une quatrième personne - un infirmier d'un centre de santé local - avait été kidnappée en même temps que les trois employés de l'ONG américaine. Mais, selon M. Selemani, cet homme avait réussi à échapper peu après à ses ravisseurs et est donc libre lui aussi. On était en revanche samedi sans nouvelles de quatre autres personnes enlevées jeudi dans la province voisine du Nord-Kivu, dans le parc des Virunga. Dans les deux cas, les véhicules dans lesquels circulaient ces personnes avaient été stoppés sur une route par des hommes armés qui les avaient emmenées en brousse. Les enlèvements ciblant les travailleurs humanitaires ne sont pas rares dans l'est de la RDC, où des dizaines de groupes armés d'importances diverses sont répertoriés. Les miliciens et rebelles s'attaquent aux civils malgré des opérations militaires en cours dans la région depuis bientôt 25 ans. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info