Rentrée de l'ULB : L'université en réponse à l'acculturation scientifique

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Un peu plus de 750 personnes ont assisté vendredi en fin de journée à la séance solennelle de rentrée de l'Université libre de Bruxelles (ULB) pour sa 188e année académique.La rectrice Annemie Schaus a ouvert son discours en se questionnant sur les valeurs qui fondent le monde actuel et en citant le sociologue  Claude Javeau, décédé en août, sur la confusion entre capitalisme et démocratie. "Que l'on réfléchisse à la crise sanitaire, la crise migratoire, la crise climatique, la crise sociale, culturelle, religieuse / mondiale et aux défis que nécessite leur résolution, on retrouve ce point commun: la financiarisation de tout", a noté la rectrice. Elle estime que le combat sera long "pour construire le monde nouveau - le monde dans lequel nous voudrions vivre heureux et en paix avec l'humanité et la biosphère. J'aspire évidemment à ce que nos vies quotidiennes puissent retrouver un cours vraiment 'normal'', à commencer par ces cours que nos étudiantes et étudiants attendaient avec impatience de pouvoir suivre à nouveau en présentiel... Tout sera mis en ?uvre pour que cela se fasse". Elle appelle à ce que la mémoire se tourne de manière constructive vers le futur. Face aux inondations liées à la crise climatique ou à la pandémie, elle a vu un "danger que l'université est peut-être la seule à pouvoir contrer" : "l'inculture scientifique des élites", dénoncée dans les tribunes du quotidien français Le Monde par le chef des urgences de l'hôpital Georges-Pompidou Philippe Juvin, puis par l'anthropologue Katia Andreetti et le député Philippe Berta. "L'esprit critique, le libre examen en dépend, et de lui dépend notre aptitude à voir loin", a conclu Annemie Schaus. Faouzia Charfi, docteur d'Etat en sciences physiques qui a été secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur dans le gouvernement tunisien provisoire après la révolution de 2011 a relevé que la pandémie "a aggravé le décalage Sud/Nord. Je vois le Nord s'éloigner, avec une certaine indifférence. Il suffit de se pencher sur l'inégalité en termes de couverture vaccinale des pays du Sud". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info