Rentrées victorieuses pour Mohamed El Marcouchi et Femke Hermans

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Malgré l'annulation pour cause de Covid-19 du combat de néo-pros Sadam Da Silva Gaetano - Robin Barbiaux, le public (200 spectateurs) en a eu pour son argent vendredi soir au Belleheide Center de Roosdael. Les internautes un peu moins puisque pour 5,99 euros, ils n'ont eu droit qu'aux images, sans le son. Mais la tête d'affiche Mohamed El Marcouchi - Angelo Turco a largement tenu ses promesses. Au point que le premier cité, dont c'était la rentrée après neuf mois d'absence, n'avait probablement pas prévu une réplique aussi vaillante et réfléchie du protégé de Mauro Bufi. Parce qu'à l'issue de ce beau combat de super-légers on n'était peut-être pas tellement loin d'un match nul qui n'aurait guère arrangé les affaires d'El Marcouchi (25 victoires, 2 défaites), dans l'attente à 32 ans d'un combat WBA à enjeu. Un projet qui comme bien d'autres, n'est pas aisé à réaliser dans les conditions que l'on sait. Femke Hermans, 30 ans, n'a pour sa part visiblement pas apprécié... l'abandon au 3e des six rounds de son adversaire Marinova Borislava, dont l'entraîneur a en effet jeté l'essuie sur le ring. La Bulgare qui le plus souvent tentait de s'accrocher à la Brabançonne de l'Elite Enghien était certes archi-dominée, mais pas véritablement touchée, ni chancelante. Mais son coin a sans doute préféré anticiper, alors que la Belge, dont c'est la 10e victoire, pour 3 défaites, n'était pas pressée d'en finir pour son retour sur le ring après dix-neuf mois d'absence. L'ex-championne WBO des poids super-moyens, candidate malheureuse aux titres WBA, WBC et IBF en moyens (défaite aux points face à l'Américaine Claressa Shields en 2018 à Carson), dans l'attente d'une nouvelle chance mondiale qui vient de lui passer sous le nez, n'est pas d'humeur. Elle a en effet cru toucher au but lorsque les négociations en vue d'un championnat pour le titre WBC World interim et la ceinture IBO des super-welters (deux catégories en dessous de la sienne) contre la Suédoise Patricia Berghult (14 victoires, 0 défaite) le 7 novembre en Suède, ont abouti. Mais le promoteur, Kamran Kabinejad, qui n'a pas réussi à obtenir le soutien des télévisions, a dû renoncer à son projet. Enfin le super-léger bruxellois Sohaib El Sialiti, 23 ans, ne s'attendait sûrement pas à se retrouver à terre au premier round contre Bledor Trezhnjeva (24 ans). Mais il a très vite remis les choses au point. Son adversaire, d'abord à son tour au tapis, puis deux fois à genoux, a en effet été arrêté par l'arbitre dans la reprise suivante. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info