Roumanie: critiqué, le ministre de la Santé démissionne en pleine crise du coronavirus

Publié le à BUCAREST (Roumanie)

Le ministre roumain de la Santé Victor Costache, mis en cause pour sa gestion de la crise du coronavirus, a démissionné jeudi alors que l'épidémie progresse dans le pays et touche notamment un nombre important de professionnels de santé. "M. Costache a présenté sa démission, invoquant des raisons personnelles et professionnelles", a déclaré le chef du gouvernement Ludovic Orban. Selon les médias, ce dernier aurait lui-même exigé le départ de son ministre alors que de nombreux médecins et infirmiers ont lancé un cri d'alarme ces derniers jours, fustigeant l'absence de matériel de protection pour ceux travaillant en première ligne. Un hôpital du nord-est du pays est notamment devenu l'épicentre de l'épidémie: huit des 17 décès dus au Covid-19 enregistrés jusqu'ici sont intervenus dans cet établissement de Suceava, dont le personnel médical a été "décimé", selon le secrétaire d'Etat à la Santé Nelu Tataru. Un cinquième du millier de cas recensés dans le pays concerne des membres du personnel médical de cet hôpital. M. Costache, en poste depuis novembre, a également suscité une polémique mercredi en annonçant que les habitants de Bucarest bénéficieraient rapidement de tests pour déceler la maladie, alors que des médecins dans tout le pays demandent que le personnel hospitalier ait la priorité. "Notre principal but est de défendre les hôpitaux, en leur fournissant des équipements de protection", a souligné le Premier ministre, selon qui M. Tataru prendra la tête du ministère. La Roumanie, l'un des pays les plus pauvres de l'Union européenne, a décrété un état d'urgence et se trouve depuis mercredi en confinement général, supervisé par l'armée et la police. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info